Message d'erreur

User warning: The following module is missing from the file system: imagcache_actions. For information about how to fix this, see the documentation page. in _drupal_trigger_error_with_delayed_logging() (line 1156 of /var/www/ufe-liban/htdocs/includes/bootstrap.inc).

20e gala de l’UFE au profit des boursiers universitaires

C’est dans une salle magique décorée en rouge et noir et à la lumière d’une multitude de bougies que l’Union des Français de l’étranger – représentation du Liban a réuni plus de 350 personnes, le 24 mai, au Music Hall, pour sa soirée de gala annuelle au profit des boursiers universitaires franco-libanais.
 


Un parterre de personnalités était présent pour l’occasion : les ambassadeurs de France, Patrice Paoli, du Canada, Hilary Childs-Adams, d’Argentine, José Gutierrez Maxwell, du Chili, José Miguel Menchaca, du Mexique, Jorge Alvarez Fuente et du Maroc, Ali Oumlil, ainsi que de nombreux amis et fidèles de l’UFE.

« Ce rendez-vous annuel de solidarité, a souligné dans son allocution le président Jean-Louis Mainguy, a été lancé il y a 21 ans par l’UFE. La réponse de tous nos efforts conjugués est inscrite dans le succès et l’aboutissement du rêve de chacun de ces 350 étudiants que l’UFE a soutenus (…) Ces 350 étudiants sont devenus les porteurs convaincus des valeurs de la France et les défenseurs inconditionnels de la francophonie, où qu’ils se trouvent dans le monde. »
 


L’ambassadeur de France, M. Patrice Paoli, a pris à son tour la parole pour féliciter l’UFE et son équipe de leur dynamisme et de leur action auprès des Français du Liban.

M. Mainguy a procédé ensuite à la remise d’une Marianne, symbole de l’image de la France, à la Fondation al-Walid Ben Talal, à travers sa vice-présidente, Mme la ministre Leila Solh Hamadé, pour la remercier de son soutien à l’action sociale de l’UFE.
 


Grâce à la générosité des présents, le traditionnel téléthon a réuni cette année plus de 200 millions de livres libanaises qui couvriront les contributions aux bourses de plus de 60 étudiants universitaires.

La tombola, en parallèle, a rencontré un vif succès, les billets se vendant comme des petits pains, grâce aux sponsors qui ont été particulièrement généreux cette année, offrant 32 lots de valeur, notamment un sac Dior de la boutique Aïshti, une aquarelle de Mme Mona Bassili Sehnaoui, un séjour à l’hôtel Le Gray, des montres offertes par les joailleries Paolo Bongia, El-Hage et Antoine Hakim, des bijoux offerts par les joailleries Tabbah, Viviane Debbas et Nsouli, des tapis offerts par les établissements Ahmad Jawad & Sons et Iwan Maktabi, pour n’en citer que quelques-uns.
 


Le Professeur Jean-Marie Megarbané, s’improvisant commissaire-priseur, a mis les lots n’ayant pas été gagnés aux enchères, avant que le tout ne soit adjugé à M. Antoine Nasrallah qui est reparti des cadeaux plein les bras.

La soirée, ponctuée par des séquences musicales françaises choisies sur mesure – les tables portaient d’ailleurs les noms des grands chanteurs de music-hall français –, avec une impressionnante interprétation des plus belles chansons d’Edith Piaf, de Johnny Hallyday et de la comédie musicale Starmania, s’est poursuivie avec le clou du spectacle : la prestation du ténor Tino Favazza, avant de clôturer avec un groupe cubain dont la musique latino a fait se déchaîner les danseurs jusque tard dans la nuit.